Trois points essentiels pour devenir propriétaire

Immobilier locatifInvestir dans l’immobilier, chacun espère en arriver là un jour. Même s’il arrive de ne pas pouvoir rester pas dans le logement, il s’agit d’un investissement sur le long terme qui ne sera jamais perdu car l’on pourra ensuite le proposer à la location, soi-même ou par le biais d’une agence. Voici quelques conseils pratiques quant à l’acquisition et la gérance d’un bien immobilier.

Comment chercher ?

Pour trouver son logement, il faudra en premier lieu choisir entre passer par un particulier ou faire appel à une agence immobilière. Si vous avez le temps d’effectuer vos recherches vous-même, mieux vaut contacter directement le vendeur par l’intermédiaire des petites annonces locales ou sur internet (Leboncoin, PAP.fr). En outre, il vous faudra avoir une idée précise de ce que vous attendez du futur logement, et savoir parfois lire entre les lignes pour repérer le bon rapport qualité/prix.

L’avantage de ce type de recherche est que vous n’aurez pas de frais autres que celui de l’investissement en lui-même. Si vous ne disposez en revanche que de peu de temps à consacrer à votre quête, faire appel une agence permettra de gagner en efficacité en vous évitant déplacements inutiles et déceptions. Des frais d’agence seront par ailleurs à prévoir.

Avec quel apport ?

Même en passant par un particulier, il est à noter que des frais de notaires seront à régler car ils font partie de la démarche d’acquisition ; ils représentent 3 à 7 % du prix total du logement en fonction de l’ancienneté de ce dernier. À anticiper également, le coût de travaux éventuels et, par la suite, les charges de copropriété si vous achetez dans un immeuble. Une fois propriétaire, la taxe foncière viendra également s’ajouter à la taxe d’habitation...

Mais avant toute chose, les frais essentiels à prévoir en plus du prix d’achat sont bien sûr les frais de crédit si vous empruntez à la banque. Pour ce faire, il est indiqué de prospecter auprès d’autres établissements bancaires que le sien avant de prendre une décision, car les taux sont dans certains cas plus avantageux ailleurs. Alors pas d’états d’âmes et n’hésitez pas à faire jouer la concurrence !

Chez le notaire

L’acte notarié se passe, grossièrement, en 2 grandes étapes : d’abord, la signature de la promesse de vente ; celle-ci permet de réserver de manière officielle le logement que vous avez retenu. Un acompte (en général 10 % du prix du bien) est presque systématiquement demandé lors de cette réservation également baptisée "avant vente". La promesse fixe un droit à la rétractation d’un délai maximal de 7 jours après la signature, que l’acheteur peut exercer sans justification particulière.

Puis une fois toutes les formalités remplies, vient la signature de l’acte de vente définitif : le notaire doit alors avoir reçu le règlement des émoluments et il ne vous reste plus qu’à signer... et recevoir le titre de propriété, à conserver. Bon à savoir : la taxe foncière de l’année en cours fait généralement l’objet d’une répartition au prorata entre le vendeur et l’acheteur.

Écrit par George le dans Investir

Laisser un commentaire

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : emaqzth58x